Longtemps rêvé, longuement préparé.

IMA présente LOVE MOI, un premier disque entièrement composé de chansons dont elle signe paroles et musiques. Avec l’amour comme thème pivot — l’amour passion ou blessé, coquin ou au quotidien — la belle s’y dévoile. En treize chansons pop ou jazzy, aux couleurs world ou à l’univers plus cinématographique, on retrouve et découvre une artiste comblée, lumineuse et sincère, à la poésie tendre ou aux envolées inspirées.

Au fil de petites histoires intimistes, IMA raconte ainsi ses rêves, se questionne, traçant une touchante esquisse de la nature féminine qui résonnera familièrement pour beaucoup de femmes comme elle. Assumée et confiante, l’artiste se voit aujourd’hui prête à lever le voile sur une partie de son monde et sur la féminité dans toutes ses couleurs!

Globe-trotteuse, polyglotte, fascinée par le vaste monde, il était tout naturel pour IMA de marier au français d’autres langues (anglais et espagnol) et de confondre les sonorités. Aussi, pour parachever les treize pièces de LOVE MOI, l’auteure-compositrice-interprète s’est entourée de précieux compagnons de création dont MATHIEU LIPPÉ (paroles et musiques), FRÉDÉRICK BARON (paroles) et son guitariste ANDY DACOULIS (musiques).

Le réalisateur JEAN MASSICOTTE, qui a notamment travaillé avec Pierre Lapointe, Patrick Watson et Arthur H, signe la réalisation, le mixage et les arrangements — épurés ou magnifiés par une section de cordes — de LOVE MOI, le tout dernier des sept albums d’IMA, auxquels s’ajoute la compilation Best of 2002-2012.

Pour tout savoir : www.ima.mu.

Il y a un peu plus d’un an, Ima concluait un important chapitre de sa vie avec le lancement en 2012 de Best of 2002-2012, une imposante compilation retraçant ses dix premières années de carrière. Une décennie qui a vu s’envoler plus de 250 000 exemplaires de ses disques. Dix années où la jeune femme a eu droit à de grands moments; pensons à sa prestation au Festival international de jazz de Montréal devant 60 000 festivaliers ou à l’honneur qu’on lui a fait en lui demandant d’interpréter l’hymne national au départ du Grand prix du Canada.

Aussi, au printemps 2012, Ima lançait Smile en Turquie, suivi de A la vida! et Precious, tous sur étiquette Pasion Turca (Cesaria Evora, Pink Martini, Paco de Lucia et Jane Birkin). Depuis, elle s’est produite plus d’une fois sur les scènes d’Istanbul ou d’Ankara, voyant des salles d’envergure afficher complet. Début 2014, elle effectuait son troisième voyage en sol turc, accueillie en véritable « star »!

Ce premier chapitre achevé, voilà une artiste qui entame aujourd’hui la seconde décennie d’une formidable carrière. Toute en liberté, en musique et en amour.